Qu’est-ce qui fait aujourd’hui la popularité des écoles de commerce ?

Parce que cela pourrait être déterminant dans la concrétisation d’un projet de formation, le choix de la formation est un facteur à ne pas négliger, après la réussite au baccalauréat. Cela pourrait même avoir une influence sur la future carrière professionnelle de l’étudiant. C’est dire si ce choix mérite toute votre attention, si vous êtes candidat aux études supérieures.

Autre critère à prendre en compte pour réussir son orientation post-bac : les secteurs pourvoyeurs d’emplois et qui expriment un besoin en recrutement réel et important. Aujourd’hui, en France, le commerce est l’un des secteurs les plus en vogue, mieux il offre un grand nombre d’opportunités de carrière aux nouveaux diplômés et demandeurs d’emplois. Bien aidé par les nouvelles technologies, de nouveaux métiers apparaissent presque chaque année dans le secteur, en rapport notamment avec le commerce électronique. Pour confirmer cette assertion, un sondage mené par CareerBuilder estime que le e-commerce et le m-commerce représentent une véritable source d’opportunités, à l’horizon 2020. La bonne idée ?

Où et quand se former aux métiers du commerce en France ?

Le pays regorge pas moins de 200 écoles préparant les futurs professionnels dans le domaine du commerce. Même si celles qui sont localisées dans la capitale attirent davantage les étudiants, compte tenu des nombreux avantages offerts par la ville, on en trouve pas mal dans les autres grandes villes françaises qui ont une belle côte auprès des professionnels du secteur. On pense dans un premier temps aux écoles de commerce à Lyon, par exemple.

Mais toutes autant qu’elles sont, les écoles de commerce proposent des formations post bac dans plusieurs spécialités (management, marketing, ressources humaines, communication…), qui sont généralement accessibles sur dossier suivi d’un concours écrit et d’un entretien de motivation. Les admissions aux formations concernent les bacheliers, les élèves en classe prépa ou les étudiants titulaires d’un bac+1 ou 2, en admission parallèle.

Qu’ils soient titulaires d’un diplôme bac+2, 3 ou 5, les commerciaux sont des profils très demandés sur le marché de l’emploi, compte tenu de leur polyvalence surtout.

Qu’est-ce qui fait la particularité des écoles de commerce ?

En dehors de leur aspect professionnalisant, qui est d’ailleurs le facteur le plus intéressant aux yeux des recruteurs, ces écoles ont de nombreux petits avantages qui font qu’elles sont autant appréciées de nos jours. Entre autres, il y a l’encadrement qui est plus efficace par rapport à l’université. L’étudiant peut bénéficier d’un suivi personnalisé de sa progression en raison d’un effectif réduit par classe. Un autre facteur, et non des moindres, demeure l’internationalisation des parcours en écoles de commerce pouvant prendre plusieurs formes : l’apprentissage d’une voire deux langues étrangères, des semestres d’études ou des stages à l’extérieur. On n’évoquera jamais assez l’importance de ce choix aux yeux des recruteurs, dans le contexte économique actuel.

Laisser un commentaire