Focus : Le BTS agroalimentaire

L’agroalimentaire est un domaine qui connaît en France un fort intérêt, comme en attestent les formations qui y sont liées. Découvrez ainsi en détail les BTS agroalimentaire accessibles aujourd’hui.

L’agroalimentaire et ses enseignements

De nombreux cursus ont fait de l’agroalimentaire leur objet d’enseignement, comme du BTS jusqu’au Master, comme le montre le site de l’école IHEDREA. Étant l’un des domaines les plus importants lorsqu’il s’agit de concevoir l’avenir de notre pays, il s’agira ainsi de suivre des cours en lien à la Gestion, à la Comptabilité et à la Fiscalité, accéder aux connaissances de l’Agronomie générale, maîtriser les Politiques Agricoles, se former aux questions d’Hygiène et de Qualité, ainsi qu’asseoir un large panel de compétences en Mathématiques, Chimie et Biologie. Formations qui comprennent en 10 et 14 semaines de stage(s) en entreprise, les apprenants sont amenés à développer des compétences professionnelles en accord avec les réglementations actuelles. La grande diversité des aspects de l’agroalimentaire s’explique notamment par les nombreuses zones d’application de ces formations.

Que faire avec un BTS Agroalimentaire en poche ?

Les débouchés sont variés une fois avoir obtenu un BTS Agroalimentaire, et s’adaptent à plusieurs profils, en fonction des aspirations des diplômés. En effet, ce sera ainsi l’occasion d’accéder directement au monde du travail, et ce dans plusieurs branches d’activités. Qu’il s’agisse de la grande distribution ou des collectivités locales, du conseil et les prestations de service qui y sont liées, ou encore dans l’industrie alimentaire ou chimique. En effet, le BTS forme à de nombreux métiers et fonctions, comme Exploitant ou Chef de Culture, Conseiller ou Collaborateur Agricole, Contrôleur qualité, ou encore Commercial. Enfin, une fois le BTS obtenu, il sera également possible d’opter pour une poursuite d’étude, et ainsi envisager une Licence Professionnelle en Agronomie, ou Agriculture raisonnée, ou encore Industrie Agroalimentaire, voire Alimentation. Des admissions parallèles en école d’agronomie ou d’ingénieur seront aussi envisageables. Ainsi l’agroalimentaire connaît un fort dynamisme, qui aspire à améliorer les conditions de production agricole et alimentaire dans l’Hexagone, ainsi que ses domaines d’exploitation.