BTS Systèmes numériques, option informatique et réseaux

En deux décennies, l’informatique a envahi aussi bien le monde professionnel que la vie personnelle des gens. Il n’est pas facile de s’en passer de nos jours. Résultat : le besoin en techniciens compétents dans le domaine en plus des spécialistes va croissant, surtout dans le secteur réseaux. Focus sur le cursus BTS technicien réseau.

Contenu de la formation

En général, les Brevets de Technicien Supérieur sont reconnus pour former les jeunes à être rapidement opérationnels. Le BTS Systèmes numériques, option informatique et réseaux, ne fait pas exception à la règle. Etalé sur deux ans, il propose des matières générales et professionnelles. La formation est complétée par six semaines de stage à réaliser entre la fin de la 1ère année et le début de la seconde. Les étudiants ont le choix entre l’option alternance et initiale.

Les enseignements suivants composent les deux années de cette formation BTS : culture générale et expression, anglais, mathématiques, économie et gestion d’entreprise, physiques, informatique et réseaux. Le volume horaire total de la formation est de 1920 heures, soit deux années de 960 heures chacune.

Débouchés du BTS

La formation répond aux besoins de plusieurs secteurs d’activité. Un technicien en systèmes numériques, option informatique et réseaux, exerce dans des emplois associés aux fonctions de développement, d’exploitation, de maintenance et de rénovation de solutions en informatique et réseaux pour les entreprises et les services techniques. Il peut être technicien dans un bureau d’études, gestionnaire de parc informatique, développeur d’applications mobiles, technicien en télécommunication et réseaux, installateur de systèmes informatiques…Etc. Avec de l’expérience, le titulaire de ce BTS informatique évolue rapidement vers des postes à responsabilité.

Enfin, les possibilités de poursuivre ses études sont nombreuses. Les lauréats de ce cursus peuvent intégrer une licence professionnelle en « automatique et informatique industrielle », une licence MIAGE (méthodes informatiques appliquées à la gestion des entreprises), une école d’ingénieurs… Etc.

 

Crédit photo : imeji